Investir en 2019 : à quoi devez-vous faire attention ?

Investir en 2019
Spécialement pour vous, nous avons interviewé notre économiste en chef Luc Aben afin de répondre aux questions les plus importantes concernant les investissements en 2019.

Investir en 2019 : tout ce que vous devez savoir en 1 minute

vidéo

Nous vous conseillons vivement de regarder nos vidéos si vous souhaitez en savoir plus sur les sujets suivants:

  • Les évolutions intéressantes au niveau européen
  • La guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis
  • Les biens immobiliers cotés en bourse
  • Les investissements dans les soins de santé et les entreprises pétrolières
  • Le rapport entre les cours des actions et les bénéfices des entreprises

La conclusion de Luc Aben à l’issue de l’entretien : "Nous continuons à privilégier les investissements par rapport à l’épargne."

Nos conclusions pour 2018 et les prévisions de croissance pour 2019

L’année a commencé de façon optimiste sur le plan économique et les marchés financiers, mais cet optimisme s’est effrité au cours de l’année.

Luc Aben | Chief Economist
Investir en 2019

Quelles impressions vous restent de 2018 ?

2018 est une année à deux facettes. L’année a commencé de façon optimiste sur le plan économique et les marchés financiers, mais cet optimisme s’est effrité au cours de l’année. Donald Trump n’y est pas étranger. Je pense notamment à sa politique de baisse d’impôts début 2018, à son protectionnisme, etc.

Le ralentissement de la croissance économique suscite l’inquiétude des investisseurs. À juste titre ?

On constate une perte de vitesse par rapport à la situation d’il y a quelques mois. Cependant, nous continuons à compter sur de bons chiffres de croissance en 2019 :

  • Europe : 1,5 % de croissance grâce aux facteurs intérieurs comme la consommation privée.
  • Chine : > 6 % de croissance grâce à diverses mesures prises par les Chinois pour la stimuler.
  • États-Unis : > 2,5 % de croissance, car les consommateurs et les producteurs restent optimistes. Attention ! L’effet de l’allégement fiscal pourrait s’essouffler dans la seconde moitié de l’année 2019. En outre, les relèvements des taux par la Banque centrale américaine jouent également un rôle.

Notre vision d'investissement  2019

Je m’orienterai dès lors plutôt vers les secteurs tels que les soins de santé et le pétrole.

Luc Aben | Chief Economist
Investir en 2019

Épargner en 2019 : une bonne idée ?

Les taux d’épargne pourraient encore rester faibles pendant un bon moment. En effet, ils sont associés à la politique de la Banque centrale européenne (BCE). Quand cette dernière relèvera-t-elle son taux directeur ? Pas avant le deuxième semestre de 2019, au moins.

Est-il plus intéressant d’investir que d’épargner malgré la chute des cours ?

Même si les marchés ont manifesté de la nervosité au cours des dernières semaines, nous restons optimistes quant aux investissements. Le climat économique et les bénéfices des entreprises restent stables.

Les obligations : afficheront-elles un meilleur rendement en 2019 ?

Les rendements obligataires sont actuellement assez faibles et la situation ne changera pas avant un certain temps. Néanmoins, les taux pourraient légèrement augmenter. La BCE est en effet un peu moins active sur les marchés obligataires. La tendance haussière des taux aux États-Unis aura une influence, même si l’augmentation restera limitée.

Quels secteurs privilégiez-vous pour le moment ?

J’opterais pour les secteurs les plus défensifs. La croissance économique et la reprise se poursuivent déjà depuis quelque temps et je préfère me montrer prudent s’agissant des secteurs sensibles à la conjoncture économique. Je m’orienterai dès lors plutôt vers les secteurs tels que les soins de santé et le pétrole.

Quels secteurs préférez-vous éviter ?

Je fais preuve de prudence pour les secteurs des technologies de l’information (car ils sont onéreux) et le secteur des télécoms (car entreprendre représente un défi dans ce domaine).

Les 3 piliers de la vision en matière d’investissements pour 2019 et les risques

La Banque centrale américaine devra peut-être relever le taux plus fortement qu’escompté.

Luc Aben | Chief Economist
Investir en 2019

Quels sont les trois piliers sur lesquels repose votre vision en matière d’investissement pour 2019 ?

  • La situation économique doit rester bonne à l’échelle mondiale
  • Les bénéfices des entreprises doivent rester solides
  • Les taux obligataires peuvent augmenter légèrement, mais sans exagération

Quels événements peuvent mettre à mal votre vision ?

Les événements politiques peuvent gripper la machine économique : le Brexit, les élections européennes en mai 2019, l’Italie, la guerre commerciale, etc.

La guerre commerciale : craignez-vous une escalade ?

C’est une question à la fois très opaque et complexe. Elle présente un aspect commercial, certes, mais il s’agit aussi d’une nouvelle politique géostratégique et du positionnement militaire de la Chine dans un monde nouveau.

Vous inquiétez-vous d’une prochaine récession aux États-Unis ?

Il faudra évidemment surveiller l’évolution de la situation. La reprise économique aux États-Unis se poursuit déjà depuis un certain temps et le marché du travail est étroit. Les salaires devraient pouvoir augmenter, ce qui pourrait à son tour stimuler l’inflation. La Banque centrale américaine devra peut-être relever le taux plus fortement qu’escompté. Il ne s’agit là que de la croissance économique et des actions. Par ailleurs, le plan fiscal de Trump a stimulé la croissance alors que le pays présente un déficit budgétaire. Que se passera-t-il lorsque la croissance faiblira ? Subsistera-t-il suffisamment de marge de manœuvre budgétaire pour relancer la machine ?

Investir en 2019

Téléchargez
L’économie perd de la vitesse, mais se porte encore bien