Allô, l’OMC ?

  1. Blog
  2. Hallo WHO

Allô, l’OMC ?

Blog
14 février 2019
Le phénomène n’avait plus été observé depuis des années : une forte augmentation des tensions commerciales internationales affecte actuellement les marchés.

L'Organisation mondiale du commerce (OMC) pour sa part, est aux abonnés absents – ou c’est tout comme. Pourtant, la logique ne voudrait-elle pas que cette organisation s’octroie un rôle plus important ?

La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine est gelée jusqu'au début du mois de mars. Et pourtant, les tensions touchent toujours les marchés financiers. Les chiffres les plus récents de la production industrielle allemande sont en baisse de 3,9 % par rapport à l'année précédente. Une telle baisse en rythme annuel n’avait plus été constatée depuis dix ans. En outre, la baisse s’est également révélée nettement supérieure aux prévisions de -3,4 %.

Pourquoi l'OMC reste-t-elle à l'arrière-plan dans le différend commercial entre les États-Unis et la Chine ?

Roberto Azevêdo, directeur général de l'OMC, a exprimé à plusieurs reprises sa préoccupation au sujet du différend commercial entre les États-Unis et la Chine. Toutefois, le rôle de l'OMC reste limité.
En décembre, le débat a porté sur l'examen régulier des politiques que les membres de l'OMC doivent subir périodiquement. Cette fois-ci, c'était au tour des États-Unis. Mais cela s’est résumé à du pointage du doigt et des mots durs de part et d’autre.

 

Le fait que l'OMC ne soit plus à l'avant-plan est dû à plusieurs facteurs :

  • Le processus décisionnel de l'OMC est critiqué comme étant opaque et antidémocratique. Bien que la possibilité de voter sur certains sujets soit prévue, elle n'a jamais été utilisée. L'objectif est de parvenir à un consensus dans lequel chaque membre dispose, en principe, d'un vote égal. Une noble ambition, si ce n'est que ce consensus n'est atteint que « dans les coulisses ». Et étant donné que les États-Unis et la Chine sont diamétralement opposés l'un à l'autre, le consensus au sein de l'OMC est loin d'être atteint.
  • En outre, l'OMC dispose d'une sorte de tribunal (Dispute Settlement Body) pour régler les différends commerciaux. Les procédures de cet organe sont si complexes qu'elles ont l'allure d'un trou noir engloutissant tout autour de lui. De plus, ici aussi, les États-Unis et la Chine boxent dans la même catégorie ; ils ont tous deux des représentants dans cet organe.
  • Et surtout, le rôle de l'OMC est d'offrir un forum international. L’organisation ne serait-elle donc rien d’autre qu’un vaste parloir ? Ce jugement est trop hâtif. Depuis sa création, l'OMC a bel et bien apporté une contribution majeure au développement du commerce international. Le fait est que d'importants accords commerciaux sont conclus entre les pays. L'OMC peut jouer un rôle de facilitateur à cet égard, mais pas plus.

Conclusion : le rôle de l'OMC est uniquement de faciliter

Il se peut que nous attendions trop de l'OMC, des attentes qu'elle ne peut pas satisfaire. Il appartient aux pays concernés de conclure des accords rapidement et efficacement. Et l'OMC ne peut que participer à la réflexion. Les pays concernés refusent de faire des compromis ? Cela s’arrête là.

 

 

 

L'OMC

Misson de l'OMC? Contribuer à un monde plus prospère.

Comment? Par éliminer autant d'obstacles que possibles dans le cadre du libre-échange international et le règlement des différends commerciaux.

  • Créée en 1995
  • Roots en 1947 (Agétac)
  • Réunit plus de 160 pays

L'OMC

Misson de l'OMC? Contribuer à un monde plus prospère.
  • Créée en 1995
  • Roots en 1947 (Agétac)
  • Réunit plus de 160 pays

Comment? Par éliminer autant d'obstacles que possibles dans le cadre du libre-échange international et le règlement des différends commerciaux.