Gardons le contact. Aujourd’hui plus que jamais

Hans Bingé
Directeur Van Lanschot Meise
  1. Blog
  2. Gardons le contact. Aujourd’hui plus que jamais
Éminemment personnels

Gardons le contact. Aujourd'hui plus que jamais.

Depuis le mois de mars, le coronavirus sévit dans notre pays. Le virus modifie-t-il la manière dont les banquiers privés accompagnent leurs clients?

Hans Bingé, directeur de Van Lanschot Meise et banquier privé, explique comment il garde le contact physiquement, mais aussi par téléphone, par vidéo ou par WhatsApp.

"Le contact avec mes clients s’effectue toujours via différents canaux et pas uniquement physiquement. Il est essentiel pour mes relations qu'elles puissent toujours compter sur moi. Je reçois donc également des messages WhatsApp tôt le matin, tard le soir et le week-end et je leur réponds immédiatement. Car la bourse ne connaît pas de temps morts."

Parfaitement connaître une relation 

"Pour moi, "personnel" signifie que dans votre comportement, vos actions et votre communication avec une personne, vous considérez toujours l'individu en face de vous. Et cela en tenant compte de ses craintes, de ses souhaits, de ses objectifs, de sa situation familiale et de son passé. Vous veillerez ainsi à lui apporter une solution adaptée à ses besoins. Je suis convaincu qu’on le fait de mieux en mieux à mesure qu’on apprend à connaître la personne. J’accompagne certains de mes clients depuis plus de 15 ans. Le temps de vraiment cerner qui ils sont. Le contact physique n'est pas une condition nécessaire. C’est plutôt la manière d’établir la relation qui compte. Et cela peut aussi bien s’effectuer par appel vidéo que par e-mail ou par téléphone."
Hans Bingé

Le contact physique n'est pas une condition nécessaire. C’est plutôt la manière d’établir la relation qui compte.

Un rendez-vous standard, ça n’existe pas

"Fixer un rendez-vous standard d'une demi-heure, cela n'existe pas dans notre métier. Si un client a des questions ou des préoccupations, je lui consacre tout le temps nécessaire. En tant que banquier privé, je gère environ 50 clients. C'est la seule façon de garantir que ceux-ci reçoivent l'attention et le temps qu'ils méritent."
Hans Bingé
Directeur Van Lanschot Meise
Login page tracking pixel