Optimisme prudent sur les mesures de soutien américaines ?

Jack Horvest
Senior specialist investment

Optimisme prudent sur les mesures de soutien américaines ?

Blog
11 août 2020
La création d’emplois aux États-Unis est satisfaisante en juillet, Chine et États-Unis évaluent l'accord commercial conclu.

La création d’emplois aux États-Unis est satisfaisante en juillet, Chine et États-Unis évaluent l'accord commercial conclu.

Mais encore :

  • Chiffres des dépenses de consommation aux États-Unis et en Chine 
  • Possible aide financière aux citoyens américains ; c'est mieux que rien
  • Investisseurs plus attentifs aux chiffres de l'inflation aux États-Unis

Le point d'orgue de la semaine dernière sur le plan macro, à savoir le rapport américain sur l’emploi pour le mois de juillet, n’a heureusement pas ajouté à la tension vendredi dernier. La création de près de 1,8 million d’emplois était bien supérieure au chiffre attendu de 1,5 million. La réouverture des restaurants, bars et magasins aux États-Unis a entraîné un accroissement sensible de trois quarts de million d’emplois. Ensuite, l’administration a engagé beaucoup plus de personnel (+250.000) par rapport à juin. Dans l'industrie, la création d'emplois a été plus modeste avec 26.000 unités.

Malgré cela, il y a encore 13 millions d'Américains en moins au travail par rapport à février. Le taux de chômage élargi U-6 qui, en plus des chômeurs, compte les personnes qui travaillent involontairement à temps partiel et celles qui, découragées de trouver du travail, se sont désinscrites comme demandeur d’emploi, atteint toujours le chiffre énorme de 16,5%, soit près de 10 points de pourcentage de plus qu’en février. Les choses évoluent dans le bon sens, mais le chemin est encore long pour atteindre le plein emploi.

Rapidement la confirmation d'incitants supplémentaires

Les tiraillements politiques américains sur de nouvelles mesures d’aide pour les citoyens sont embarrassants. L'absence de soutien supplémentaire met en difficulté financière des millions de gens. L'urgence est de mise dans ce dossier. Le week-end dernier, le président Trump est intervenu personnellement et a signé une série de décrets. L’aide hebdomadaire additionnelle pour les chômeurs sera de 400 $. Cela représente une diminution, le montant étant antérieurement de 600 $ par semaine. Par ailleurs, le budget total pour cette aide est plafonné et permettra vraisemblablement de couvrir tout au plus deux ou trois mois.

En outre, on ne sait toujours pas précisément si Trump a bien le pouvoir de prendre de telles mesures. C’est en effet une compétence du Congrès. Quoi qu'il en soit, un soutien financier est à nouveau en vue. Il y a de bonnes chances que les Démocrates et les Républicains au Congrès relancent les discussions qui avaient échoué précédemment. Et cela procure un moment de répit aux marchés financiers.

Cette semaine, l’agenda macro n’est pas très chargé. En fin de semaine, nous examinerons la propension à l’achat des citoyens des différents pays. Les ventes de détail chinoises pour juillet sont au programme. Nous tablons sur une poursuite de la reprise. La Chine a atteint une maîtrise raisonnable du coronavirus et le citoyen regagne peu à peu confiance, même si la reprise du marché du travail reste limitée. Pour une bonne surprise en provenance de Chine, il faudra plutôt se tourner vers la production industrielle.

Aux États-Unis, les ventes de détail repartiront légèrement à la hausse en juillet sur base mensuelle. Quant à savoir si le consommateur reste d’humeur positive, la confiance des consommateurs nous le dira vendredi. Le coronavirus qui ne cesse de proliférer est un risque majeur. Mardi, nous recevrons l'indice du sentiment NFIB qui mesure la confiance des entreprises dans l’important segment des PME aux États-Unis. L'optimisme des PME s’est rapidement redressé ces derniers mois et cela ne devrait guère changer à présent. 

Un nouveau point d’attention est le taux d'inflation aux États-Unis. Le chiffre de juin ne sera pas spectaculaire, mais les attentes des investisseurs quant à l’inflation future ont fortement augmenté ces derniers temps. Si à la mi-mai, les investisseurs tablaient sur un taux d'inflation de 0,7% en base annuelle pour les cinq prochaines années, ils estiment à présent que les prix augmenteront de 1,5%. Cette prévision d'inflation en hausse - notamment en raison des inquiétudes concernant la politique budgétaire expansive - a rapidement fait glisser le dollar de 1,08 $ à 1,18 $. Nous escomptons que la baisse du dollar ne s’accentue pas davantage. Une forte baisse jusque bien au-delà de la limite de 1,20 $ serait gênante pour l'Europe, car l’importante industrie d'exportation européenne perdrait du terrain sur les marchés mondiaux.

 

Négociations commerciales entre Chine et États-Unis 

Des pourparlers sont attendus à la fin de la semaine ou le week-end prochain entre la Chine et les États-Unis. L'évaluation du deal commercial qui a été conclu sera au cœur des discussions. Au premier semestre, les Chinois n’ont importé des États-Unis qu'un quart des volumes convenus. Le Covid-19 a évidemment joué les trouble-fête, mais la relation n’est pas non plus au beau fixe.

Les deux pays veulent envisager le dossier commercial indépendamment des tensions actuelles. C'est une approche positive et cela ne devrait pas contrarier outre mesure les marchés financiers. Une escalade menant à une confrontation totale entre les pays serait évidemment désastreuse. Ce n’est pas à prévoir, mais cela reste de la politique. 

 

Publications macroéconomiques importantes

Du 10 août
au 14 août

 

Jour de publication

Région/pays

Publication de

Période

Consensus

Mardi

Allemagne

Indice ZEW

Août

57

 

États-Unis

Confiance des entrepreneurs PME (NFIB)

Juil

101,6

Mercredi

Zone euro

Production industrielle MoM

Jun

10,0%

 

Chine

Croissance des nouveaux crédits (CNY)

Juil

1200 milliards

 

États-Unis

Inflation consommateurs (de base) MoM

Jun

0,2%

Jeudi

États-Unis

Demandes de chômage hebdomadaires

 

1,2 million

Vendredi

Chine

Ventes de détail YoY

Juil

0,1%

 

 

Production industrielle YoY

Juil

5,1%

 

Zone euro

Balance commerciale

Jun

+ 9,4 milliards

 

États-Unis

Ventes de détail MoM

Juil

1,2%

 

 

Production industrielle MoM

Juil

3,3%

 

 

Confiance des consommateurs UvM

Août

71,5

 

Jack Horveste est spécialiste en investissement.

 

 

 

Jack Horvest
Senior specialist investment