Jack Horvest
Senior specialist investment

Baisse de la confiance des consommateurs due à l'inquiétude commerciale ?

Blog
03 septembre 2019
Les dépenses des consommateurs sont le pilier sur lequel repose la croissance économique en Europe et aux États-Unis.

Temps de lecture estimé : 4’

En bref : 

  • La politique commerciale de Trump pèse sur la confiance dans l’économie américaine
  • Le nombre de nouveaux emplois aux États-Unis reste suffisamment élevé
  • L’indice des directeurs d’achat de l’industrie chinoise se situe à nouveau en zone de croissance

La confiance est plus facile à gagner qu’à conserver. Ce proverbe connu s’applique également à l’économie. La semaine dernière, nous avons assisté dans la zone euro à un faible rétablissement des activités industrielles en août (indice ESI), mais le secteur des services plus axé sur le marché intérieur a toutefois montré une légère chute persistante. Le consommateur européen devient un peu plus conservateur par rapport à son avenir économique.

La confiance des consommateurs américains a été sérieusement mise à mal en août. Le thermomètre bien connu de l’Université de Michigan a affiché fin août la plus forte baisse depuis décembre 2012. La politique commerciale du président Trump joue en l’espèce un rôle négatif de plus en plus important, comme cela ressort de l’enquête des analystes.

L’envie d’acheter des produits plus coûteux, tels que l’électronique, les appareils ménagers et les automobiles diminue fortement chez le consommateur américain. C’est précisément l’incertitude de la politique commerciale de Trump qui commence à présent à peser sur la confiance (intérieure) dans l’économie.

L’évolution de la politique commerciale de Trump représente une énigme. Depuis le 1er septembre, une nouvelle série de droits de douane à l’importation est entrée en vigueur pour les produits chinois et américains. Pourtant, les deux parties poursuivent les négociations, la nécessité de parvenir à un accord devient plus pressante, faute de quoi l’économie mondiale continuera de sombrer.  

 

L'agenda macro-économique de cette semaine

Le rapport sur le marché de l'emploi aux États-Unis, un signal important

Aux États-Unis, nous guettons les chiffres de l’indice des directeurs d’achat (ISM) pour le mois d’août. Mardi, le chiffre pour le secteur manufacturier sera publié, nous comptons plus ou moins sur une stabilisation. Jeudi, ce sera le tour de l’important chiffre PMI pour le secteur des services. Ici, nous prévoyons un léger rétablissement par rapport à juillet.

Mercredi sera publié le livre beige de la Fed dans lequel la banque centrale américaine Fed fait rapport sur l’évolution économique au cours des six dernières semaines. En nous basant sur les signaux macroéconomiques récents, nous nous attendons à ce que l’économie américaine continue d’afficher de solides performances. Toutefois, on s’attend généralement à une baisse du taux directeur de 0,25 % par la Fed d’ici deux bonnes semaines.

Le principal signal économique en provenance des États-Unis émane cette semaine du marché de l’emploi. Le nombre de nouveaux emplois en août est estimé à 168 000 et cela devrait être suffisant. Les périodes de plus de 200 000 nouveaux emplois sur base mensuelle sont révolues, mais tant que quelque 100 000 à 125 000 emplois sont créés chaque mois, l’accroissement de la population américaine est absorbé et nous considérons cela comme un important point de repère.

Afin de surveiller la santé du marché du travail, nous nous intéressons davantage aux demandes de chômage hebdomadaires et aux licenciements annoncés dans l’industrie (Challenger Job-Cuts). Mais ici également, nous nous attendons à ce que les chiffres soient encore tous suffisamment solides. Le nombre de demandes hebdomadaires reste encore modéré avec une estimation de 215 000.

 

Le consommateur européen a moins confiance dans l'économie

En Europe, cette semaine est calme sur le plan des chiffres macroéconomiques. Le chiffre des ventes du commerce de détail en juillet dans la zone euro sera publié ; on table ici sur une augmentation de 1,3 % sur base annuelle. Jusqu’à présent, le consommateur européen se comporte raisonnablement bien, au vu des moins bonnes prestations économiques. Soulignons toutefois l’effritement de la confiance.

L’agitation viendra peut-être cette semaine du Royaume-Uni où la « suspension » des réunions du parlement du 12 septembre au 14 octobre se heurte à une vive résistance. En raison de cette action du tout nouveau premier ministre Johnson, il ne restera plus que peu de temps au parlement pour encore agir politiquement dans le dossier du Brexit.

 
 

L'indice des directeurs des achats de l'industrie chinoise surprend

La Chine a créé la surprise lundi matin avec un chiffre des directeurs des achats de l’industrie meilleur que prévu. L’agence d’analyse indépendante Caixin a indiqué que le chiffre du PMI se retrouvait à nouveau dans la zone de croissance avec un score de 50,4 points. Ce chiffre est nettement meilleur que la stabilisation attendue à 49,8. Toutefois, nous ne sommes pas trop enthousiastes, car les exportations ont fortement chuté en août et le sentiment parmi les fabricants a également été solidement ébranlé. La guerre commerciale latente avec les États-Unis continue à jouer des tours à l’industrie chinoise. Plus tard cette semaine, l’indice des directeurs d’achat Caixin pour le secteur des services sera également publié.

 

Principales publications macroéconomiques 

Du 2 septembre au 6 septembre

Jour de publication

Région/Pays

Publication de

Période

Consensus

Lundi

Chine Indice PMI manufacturier Caixin Août 49,8
Mardi

États-Unis

ISM manufacturier Août
51,2
Mercredi Chine Indice PMI des services Caixin Août
51,6
  Zone euro Ventes du commerce de détail sur 12 mois Juil 1,3 %
  États-Unis Balance commerciale Juil
-54,3 milliards $
    Livre beige de la Fed    
Jeudi Allemagne Commandes des usines Juil
-4,1 %
  États-Unis Demandes de chômage initiales hebdomadaires   215
    Commandes des usines Juil
1,0 %
    Challenger Job-Cuts Août 39 k
    ISM non manufacturier Août
54,0
Vendredi États-Unis Nouveaux emplois (hors agriculture) Août
168 k
    Chômage Août 3,7 %
    Salaires horaires sur 12 mois Août 3,0 %
Jack Horvest
Senior specialist investment